Reda oulamine

Le monde des affaires est devenu de plus en plus complexe et difficile. L’exploitation d’une entreprise au Maroc peut s’avérer frustrante aussi bien pour les experts nationaux que pour les experts étrangers. J’ai consacré ma vie professionlle à m’assurer que les clients nationaux et étrangers, reà§oivent le service personnel et professionnel qu’ils méritent pour naviguer à travers le système juridique du Maroc autant en douceur et en confiance que possible.

Reda oulamine

Fondateur de Oulamine Law Group, Avocat Marocain aux barreaux de New York, Paris et Casablanca

Reda oulamine

Reda Oulamine est un avocat Marocain membre aux Barreaux de Casablanca, Paris & New York. Il est titulaire d’une maîtrise en droit des affaires qu’il a obtenu en 1996 suivie d’un DESS en droit des affaires internationales obtenu en France à la faculté de droit Aix en Provence. En 1997, il obtient un master en droit comparé (LL.M.) de l’Université de San Diego, en Californie, dans le cadre du programme Fulbright. Après son stage à l’Organisation des Nations Unies, au Secrétariat du Bureau des affaires juridiques à New York, il rejoint plusieurs cabinets d’avocats en tant que conseiller juridique, notamment à « Mazars Masnaoui & Guerard » au Maroc et chez « Bryan Cave LLP et Thomson Coburn », « Paul Weiss », « Rifkind », « Wharton and Garrison LLP » à New York. En 2004, il devient collaborateur au sein du cabinet « Naciri & Associés / Gide Loyrette Nouel ». En outre, il a conseillé le projet « Financial Markets International (FMI) / USAID » sur la réforme et la modernisation du système judiciaire marocain.
Au cours de la même année, il fonde son propre cabinet d’avocats international « Oulamine Law Group » au Maroc spécialisée en droit des affaires. En 2009, Réda Oulamine a cofondé l’association Droit et Justice. En tant que président de l’association Droit et Justice, Réda Oulamine a joué un rôle de premier plan dans l’amélioration du système judiciaire et de la promotion de l’Etat de droit à travers la défense des intérêts des groupes sociaux vulnérables, et en travaillant à titre gracieux au profit des citoyens démunis ayant un accès limité à la justice. En 2011, il a participé à une mission composée de 50 observateurs internationaux dans le cadre des élections constituantes en Tunisie pour le compte du Centre Jimmy Carter pour la Démocratie. En Mai 2012, Réda Oulamine a été nommé Boursier Mondial de l’université de Yale (Yale World Fellow) pour l’année 2012. Oulamine était parmi les 16 world Fellows sélectionnés à partir d’une liste d’environ 2.500 candidats.